Le secteur du transport aérien de passagers en Wallonie : une première approche prospective

publié par Institut Wallon de l'évaluation, de la Prospective et de la Statistique (IWEPS) le 24 janvier 2022

Cahier de prospective de l’IWEPS



Le secteur du transport aérien de passagers (TAP) a été violemment affecté par la crise sanitaire. Les chiffres observés en la matière au niveau de l’aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud ont connu, en 2020, un véritable effondrement. Pour faire face aux possibles implications de cette chute sur l’avenir de cet aéroport, le Gouvernement régional a décidé de recapitaliser la société Brussels South Charleroi Airport. Cette recapitalisation est conditionnée à la mise en place d’un nouveau modèle de gouvernance pour cette société, modèle devant, notamment, intégrer une plus grande prise en compte des enjeux environnementaux.


C’est dans ce contexte que nous nous interrogeons sur les futurs possibles du TAP en Wallonie et tentons de poser les premiers jalons d’une démarche prospective sur le sujet.


Dans un premier temps, sur la base des chiffres relatifs aux aéroports de Liège et de Charleroi, nous examinons l’évolution régionale du TAP. Deuxièmement, nous rappelons l’importance du secteur aérien dans la politique économique régionale. Ceci nous amène à identifier, dans un troisième temps, les enjeux qui se rapportent à ce dernier. Nous présentons ensuite les ressources mobilisables pour investiguer ses évolutions possibles. D’une part, nous considérons un grand nombre de travaux anticipatifs réalisés par ailleurs à propos de la thématique du TAP ou de thèmes proches. Ces réalisations peuvent, de fait, s’avérer des plus pertinentes pour l’analyse de la situation wallonne : elles fournissent des clés de lecture de la situation et de la dynamique du secteur au niveau international ou dans d’autres pays et elles constituent une source d’inspiration sur le plan méthodologique. D’autre part, nous examinons un modèle analytique de référence susceptible de faciliter notre exercice prospectif. Nous terminons le Cahier par une tentative d’application de ce modèle à l’objet qui mobilise ici notre attention, et ce à la lumière des apports des exercices anticipatifs présentés précédemment. Ce faisant, il nous est loisible de formuler des conclusions pour alimenter une démarche prospective plus approfondie et plus complète.


Une base documentaire utile pour poursuivre la réflexion est également proposée à la fin du Cahier.

Voir l'étude