Une attractivité économique portée par la métropole lilloise et la région parisienne

publié par Insee - Hauts-de-France le 9 janvier 2017

La métropole lilloise et la région parisienne sont les deux moteurs de l’attractivité économique des zones d’emploi des Hauts-de-France. Les créations d’emplois productifs dépendent de la proximité avec ces centres de décision économique : elles sont élevées pour les territoires limitrophes, moyennes pour ceux plus éloignés et faibles pour les petites zones d’emploi de l’Aisne ou du littoral. La région, à travers ses zones d’emploi, peine toutefois à faire venir des actifs qualifiés. La situation s’est néanmoins un peu améliorée depuis 2008. Ce mouvement s’imprime également en matière de migrations résidentielles : de nombreux actifs, à la recherche d’un foncier plus accessible, viennent s’installer dans des territoires où ils ne travaillent pas. Les arrivées de navetteurs sont importantes dans les zones d’emploi proches de la métropole lilloise comme dans celles, plus petites, de l’Oise. La séparation est ainsi de plus en plus prononcée entre zones productives et résidentielles.

Laurent Lefèvre, Insee

Voir l'étude