Moins de difficultés sociales dans l’espace rural qu’en région

publié par Insee - Hauts-de-France le 2 mai 2018

En 2013, 15,2 % de la population de l’espace rural vit sous le seuil de pauvreté dans les Hauts-de-France, soit trois points de moins que la moyenne régionale. Les familles monoparentales, les jeunes et les familles nombreuses sont les plus touchés par cette précarité mais à un degré moindre que dans la région. À l’inverse, les personnes âgées y sont plus souvent en situation de pauvreté. En lien avec le taux de pauvreté moins fort, les minima sociaux en milieu rural occupent une place moins importante dans le revenu des ménages. L’état de santé résultant pour partie des conditions de vie, la surmortalité qui existe dans la région se retrouve dans le rural. L’accès aux soins y est plus difficile avec une densité médicale bien inférieure à la moyenne régionale. Le risque d’isolement est accru et concerne essentiellement les personnes âgées. La pauvreté et la fragilité sociale sont prégnantes dans l’espace rural du nord de l’Aisne et dans le nord-ouest de la région. Le sud de l’Aisne et la ceinture amiénoise sont moins touchés.

Voir l'étude