Une précarité plus prononcée, une autonomie plus tardive Les jeunes en Hauts-de-France

publié par Insee - Hauts-de-France le 11 décembre 2019

Dans les Hauts-de-France, les jeunes de 15 à 29 ans sont particulièrement touchés par la pauvreté, du fait d’une situation économique dégradée et d’une moindre qualification. Ils vivent en majorité chez leurs parents et quittent le foyer parental plus tard que dans les autres régions de province. Ils ont des enfants plus tôt qu’ailleurs. Les familles monoparentales sont surreprésentées parmi les ménages jeunes. L’autonomie familiale s’accompagne plus souvent d’une précarité financière, qui concerne plus particulièrement les familles monoparentales et les couples avec enfant. Les prestations sociales permettent cependant à nombre de ménages jeunes à bas revenus de sortir de la pauvreté financière. Dans les pôles de petite et moyenne tailles, ainsi que dans les villes-centres, les ménages jeunes sont plus souvent confrontés aux situations de pauvreté. À l’inverse, ils sont dans des situations financières plus favorables dans les couronnes des grands pôles urbains.

Voir l'étude