Une fonction publique hospitalière bien présente mais des besoins importants

publié par Insee - Hauts-de-France le 9 janvier 2017

Au regard de ses difficultés sanitaires, la population du Nord-Pas-de-Calais-Picardie se caractérise par des besoins de prise en charge importants en matière de santé. Dans la région, un emploi public sur quatre est consacré aux activités de santé. Avec ses 115 000 agents régionaux, la fonction publique hospitalière représente 10% des effectifs métropolitains, une proportion légèrement supérieure au poids démographique de la région au niveau national (9,4 %). Plus de 70 % de ses effectifs sont du personnel soignant parmi lesquels 10 000 médecins. Dans la région, cette offre publique de santé s’articule de façon assez équilibrée avec l’action des établissements privés, bien que cette dernière soit davantage orientée vers le secteur médico-social. Les professionnels de santé libéraux, exerçant « en ville » et auxquels recourent en général en premier lieu les patients, sont quant à eux moins présents qu’au niveau national, en particulier pour certaines spécialités médicales. L’offre de santé dans son ensemble, et a fortiori l’offre hospitalière, dernier maillon du parcours de soins, ne peut dans tous les cas garantir à elle seule le bon état de santé de la population. Des facteurs socio-économiques peu favorables à la population régionale limitent en effet l’accès aux soins et à la prévention en particulier.

Audrey Baëhr, Jean Bresner, Laure Leroy (Insee) – suivi partenarial : David Verloop (ARS) Stéphane Humbert, Marie-Élodie Maecker (Conseil régional) Éliane Grammont, Catherine Lamothe, Mélanie Ledoux (Sgar)

Voir l'étude