Ruralité et santé

publié par Piver le 15 septembre 2010

Usuellement, on caractérise la ruralité par une densité de population relativement faible, un paysage à couverture végétale prépondérante ou encore une activité agricole relativement importante. La notion d’espace rural se révèle être, en réalité, plus complexe. Elle est, à cause de la mutation de l’urbain, en pleine mutation. Sa définition et sa nature même varient d’un pays à l’autre. La ruralité connaît cependant de profonds changements qui lui sont propres. D’un côté, la tendance de l’urbanisation se poursuit au travers de la montée des métropoles régionales et des zones périurbaines, ce qui favorise le mouvement de désertification des campagnes. D’un autre côté, de nombreux bourgs ruraux se repeuplent et deviennent des lieux de vie et d’emploi dynamiques et attractifs. Les moteurs économiques, culturels, politiques, démographiques, administratifs de la société se situent dans les villes. C’est pourquoi elles sont au sommet d’une hiérarchie qui guide le mode d’élaboration de concepts destinés à distinguer la ville de la campagne. Pour autant, la ruralité n’existe pas que dans cette opposition et a des caractéristiques propres, en particulier lorsqu’on l’aborde sous l’angle de la santé. Observations inattendues et capricieuses de la santé, 2010, 13 p.

Voir l'étude