Les mobilités résidentielles dans le Boulonnais

publié par Boulogne-sur-Mer Développement Côte d'Opale le 20 janvier 2020

En 2016, environ 4200 personnes ont quitté la zone d’emploi du Boulonnais pour s’installer à l’extérieur alors que près de 3 100 personnes sont venues s’y installer. Il en résulte un déficit migratoire de plus de 1 100 personnes par an. Ce déficit impacte directement l’évolution de la
population du territoire. Celle-ci est en baisse de –0.24% par an entre 2011 et 2016.
Les départs de personnes se font pour près des 2/3 d’entre eux vers une autre zone d’emploi de la région Hauts de France, principalement la
métropole Lilloise et la zone d’emploi de Calais. Les personnes quittant la zone d’emploi du Boulonnais pour une autre région de France s’installent essentiellement dans le Sud de la France.

 

 

Voir l'étude