Le Pôle métropolitain de la côte d’Opale face à son défi démographique

publié par Insee - Hauts-de-France le 23 avril 2018

Le Pôle métropolitain de la Côte d’Opale (PMCO) rassemble 786 000 habitants en 2014, soit 13 % de la population des Hauts-de-France. Il regroupe six territoires de SCoT (Schéma de cohérence territoriale), abritant une activité économique diversifiée, avec notamment trois ports de 1er plan au niveau national (Boulogne-sur-Mer, Calais et Dunkerque) et plusieurs grands sites industriels (sidérurgiques, verriers et chimiques). Situé sur une large bande côtière, il est relié aux aires métropolitaines régionales par le réseau autoroutier.
Après des décennies de dynamisme économique et démographique, cet espace est désormais confronté à un déficit migratoire qui se traduit par une stagnation du nombre d’habitants. À l’horizon 2030, si les tendances récentes se poursuivaient, la population du PMCO diminuerait de 2 % et la population active de 7,5 %. La stabilisation de ce mouvement de repli démographique supposerait une inversion importante du comportement migratoire des jeunes aux âges d’entrée en activité. La diminution du nombre de résidents actifs serait alors presque deux fois moindre. Quand bien même les taux d’activité féminins s’aligneraient sur les taux régionaux, elle n’en serait alors réduite que d’un quart. L’offre d’emplois sur le territoire méritera alors d’être ajustée à cette diminution attendue du nombre d’actifs. Les mécanismes d’ajustement sont toutefois complexes, car mettant en jeu des facteurs comportementaux, économiques ou encore des ressorts relevant des politiques publiques.

Voir l'étude