Le caractère résidentiel du Pôle métropolitain de l’Artois se renforce

publié par Insee - Hauts-de-France le 28 février 2019

Le territoire du Pôle métropolitain de l’Artois (PMA) poursuit sa mutation économique engagée depuis plusieurs décennies et son caractère résidentiel se renforce. Dans un contexte de baisse de l’emploi, le nombre d’actifs qui y réside progresse entre 2009 et 2015, sous l’effet de l’intensification des navettes domicile-travail et de la hausse du nombre de chômeurs. Cette dernière est toutefois moins forte que dans la région. Un actif occupé sur trois résidant dans le territoire est un navetteur en 2015. Les flux se font principalement vers la Métropole européenne de Lille, plus grand pôle d’emploi de la région. Les actifs résidant dans le PMA et travaillant en dehors sont deux fois plus nombreux que ceux faisant le trajet inverse. Ils sont en outre mieux rémunérés que les salariés qui restent travailler sur le territoire. Le niveau de vie des habitants reste faible en comparaison de la moyenne régionale.

Voir l'étude