L’embellie ne se confirme pas

publié par Piver le 21 juillet 2014

Le répit observé en fin d’année 2013 dans la dégradation de l’emploi salarié ne s’est pas confirmé au premier trimestre 2014. La contraction des effectifs est de 0,2 %. La baisse de l’emploi s’accompagne d’une réduction du recours à l’intérim qui souligne la faiblesse de la demande adressée au système productif. Celle-ci s’exprime en particulier dans le domaine de la construction qui s’impatiente de voir se redresser les mises en chantier et dont les perspectives en termes d’autorisations de construire sont faibles. Dans ce contexte, la progression des créations d’entreprises hors auto-entrepreneurs peut être un signe de recherche d’alternatives à l’emploi salarié.

Voir l'étude