563 500 salariés, non-salariés et intérimaires travaillent dans des secteurs très fortement impactés par la crise sanitaire

publié par Insee - Hauts-de-France le 18 juin 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les secteurs d’activité connaissent des ralentissements économiques d’ampleur variable. Dans les Hauts-de-France, 427 100 salariés, 75 200 non-salariés et 61 200 intérimaires exercent dans des secteurs très fortement impactés par la crise, c’est-à-dire dont l’activité est réduite de plus de deux tiers. Cela représente 23 % des salariés et 42 % des non-salariés de la région. Ces parts sont cependant légèrement inférieures au niveau national du fait de la présence moins marquée dans la région de secteurs parmi les plus fortement impactés comme l’hébergement et la restauration. Plus d’un tiers des salariés des secteurs les plus ralentis sont employés par de petites structures de moins de 10 salariés. Dans les zones d’emploi de la région, les situations sont variables suivant la structure sectorielle. Les zones industrielles, en particulier celles spécialisées dans la fabrication de matériels de transport (Valenciennois et Douaisis), ou encore les zones touristiques (Berck et Abbeville) sont parmi les plus touchées.

Voir l'étude