Le marché foncier et immobilier dans le Boulonnais

publié par Boulogne-sur-Mer Développement Côte d'Opale le 18 février 2021

Entre 2015 et 2018, les trois EPCI du Boulonnais ont enregistré, en moyenne par an, 1 340 transactions de maisons, 422 ventes d’appartements et 77 transactions de terrains à bâtir. Les biens immobiliers vendus représentent par an 2% du parc de logements existants à l’échelle du Boulonnais. Les 3/4 des ventes de maisons et d’appartements réalisées auprès des particuliers sont réalisées dans l’agglomération Boulonnaise, 15% dans la CC de la Terre des 2 Caps et 11% dans l’EPCI de Desvres Samer. A la différence du marché des appartements concentré dans le centre d’agglomération et les stations balnéaires, le marché des maisons est diffus. L’accès à la maison individuelle est d’autant plus facile que l’on s’éloigne du tissu urbain central de l’agglomération. Les prix des appartements et des maisons sont contrastés sur le territoire. Les communes du littoral comme Neufchâtel-Hardelot, Wimereux, Audinghen ou encore Wissant présentent les prix immobiliers les plus élevés du territoire en raison de leur attractivité vis-à-vis d’une clientèle extérieure. La couronne périurbaine et les communes situées à proximité de l’A16 se caractérisent par un niveau de prix plus accessible pour les ménages boulonnais (1600 à 1900€/m² pour une maison). Enfin, le secteur de Desvres, le bassin carrier et le centre d’agglomération se distinguent par un niveau de prix médian des maisons et des appartement plus faible (1000 à 1400 €/m²).

Voir l'étude