La Métropole Européenne de Lille : une plus difficile insertion des jeunes sur le marché du travail

publié par Insee - Hauts-de-France le 20 décembre 2017

En 2012, près de 104 600 jeunes résidant sur la MEL sont en emploi. Contrairement à la plupart des autres métropoles de province, la part des jeunes non insérés, c’est-à-dire ayant terminé leurs études mais n’occupant pas un emploi, est légèrement supérieure à celle de la MEL. Leur plus faible niveau de diplôme explique en grande partie ces difficultés d’insertion. Parmi ceux en emploi, près de la moitié occupe un métier dans le domaine de la gestion, de la santé et de l’action sociale, de la distribution ou des services de proximité. Près de 14 000 jeunes en emploi et résidant sur la MEL sortent quotidiennement de l’agglomération lilloise pour aller travailler. À l’inverse, près de 23 000 jeunes viennent y travailler, soit deux jeunes en emploi sur cinq. Ces derniers occupent plus souvent un emploi dans les métiers de la gestion, alors que ceux qui sortent travaillent davantage dans les secteurs de la santé, l’action sociale et l’éducation

Voir l'étude