Entrée dans l’enseignement supérieur

publié par Insee - Hauts-de-France le 14 juin 2018

Après l’obtention du baccalauréat, un étudiant de France métropolitaine sur dix s’inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur des Hauts-de-France. La proportion de néo-bacheliers quittant la région est parmi les plus faibles observées au niveau national. Dans l’académie de Lille, peu d’étudiants en 1ère année du supérieur choisissent une autre destination pour étudier. Les établissements du supérieur y sont présents de façon diffuse et plusieurs pôles de formation cohabitent avec le pôle principal lillois. Dans l’académie d’Amiens, les départs sont plus nombreux que les arrivées. Les étudiants s’inscrivent principalement à Amiens, où se concentrent les formations. Dans la région, les formations en STS sont plus demandées et plus suivies qu’au niveau national. Quelle que soit la formation suivie, les étudiants d’origine défavorisée effectuent plus souvent des déplacements quotidiens que ceux d’origine plus favorisée.

Voir l'étude