Atouts et Défis : Des fonctions productives et logistiques très présentes dans les aires urbaines

publié par Insee - Hauts-de-France le 19 décembre 2017

Dans les Hauts-de-France, 72 % de l’emploi se concentre dans 15 grands pôles d’emploi et leurs aires d’influence en 2014. Comparé aux aires urbaines de province de taille similaire, c’est-à-dire d’au moins 35 000 emplois,celles de la région se caractérisent par une plus forte présence des fonctions productives et transversales. Parmi les fonctions productives, la fabrication est particulièrement bien implantée dans les aires urbaines de tradition industrielle comme Maubeuge, Dunkerque ou Valenciennes. Situées à des carrefours d’échanges, les aires de Douai-Lens et Saint-Quentin ont développé des fonctions transversales avec une surreprésentation de la logistique, surtout dans le domaine des transports. L’aire urbaine de Lille rassemble comme d’autres capitales régionales de taille comparable l’essentiel des fonctions métropolitaines, en particulier dans la gestion. D’autres aires centrées autour de grandes villes de la région, notamment les chefs-lieux de départements (Amiens, Arras, Beauvais), regroupent également des fonctions métropolitaines mais aussi des métiers de l’administration publique. Enfin, les fonctions présentielles sont surreprésentées dans de grandes aires urbaines du littoral (Calais et Boulogne-sur-Mer), notamment à travers la vente aux particuliers et les services de proximité tels que l’hébergement, la restauration ou l’action sociale.

Voir l'étude