L’évolution démographique dans le Boulonnais et le Montreuillois

publié par le 23 mars 2018

Selon les derniers chiffres de l’Insee relatifs au recensement de la population 2015, la zone d’emploi de Boulogne-sur-Mer enregistre un recul de 0,15% par an de sa population depuis 2010, soit une perte de 1205 habitants. Le territoire perd donc davantage d’habitants sur la période récente comparée à celle de 1999 à 2010, respectivement, -241 habitants par an contre – 86 habitants. Cette tendance s’explique par le ralentissement du solde naturel (0.3% par an entre 2010 et 2015 contre 0,5% par an entre 1999 et 2010) tandis que le déficit migratoire est stable (-0,5 % par an). Au sein même de la zone d’emploi de Boulogne-sur-Mer, les tendances démographiques observées depuis 2006 se poursuivent, à savoir la perte de population dans l’agglomération boulonnaise au profit notamment de la Communauté de Communes de Desvres Samer.

La zone d’emploi de Berck-Montreuil voit sa dynamique démographique ralentir par rapport à la période 1999-2010. Entre 2010 et 2015, la population est restée stable. Le solde migratoire est en recul par rapport à la période 1999-2010 et la population vieillit. Cependant, ce territoire a une évolution démographique contrastée : attractivité résidentielle de l’arrière pays et recul démographique dans les communes proches du littoral.

 

Voir l'étude